Ville de Rivière-du-Loup

Actualités

De bonnes nouvelles pour les usagers du Centre Premier Tech!

De bonnes nouvelles pour les usagers du Centre Premier Tech!
Rivière-du-Loup, le 22 octobre 2018 – Afin de faciliter et soutenir le développement du sport-études, la Ville de Rivière-du-Loup confirme aujourd’hui qu’elle bonifie la gratuité des glaces du Centre Premier Tech sur le temps scolaire et qu’elle prolonge cette période de 90 minutes quotidiennement. Elle annonce par ailleurs son intention d’aller de l’avant avec le projet d’une glace olympique pour le Stade de la Cité des Jeunes, conditionnellement à l’obtention d’une subvention.

Ainsi, tous les groupes de sport-études bénéficieront désormais de la gratuité du temps de glace sur les heures scolaires. Concrètement, la Ville augmente donc de plus de 50 % le nombre d’heures de glace attribuées gratuitement, le faisant passer d’un peu moins de 1000 heures à plus de 1500. Le temps scolaire est également prolongé. Autrefois de 9 h à 16 h, il sera maintenant calculé de 8 h à 16 h 30, pour mieux répondre aux besoins réels des écoles et des clubs sportifs.

Rappelons que le récent déplacement des activités du curling a permis de libérer des disponibilités au Centre Premier Tech. La Ville a saisi cette opportunité pour revoir certaines dispositions du cadre opérationnel et offrir des périodes additionnelles en journée aux établissements de la Commission scolaire Kamouraska–Rivière-du-Loup et au Collège Notre-Dame, pour le développement de leurs programmes sport-études ou d’option sport. Ces programmes mettent également à contribution le Club de patinage de vitesse Les Loupiots, Hockey Rivière-du-Loup et le Club de patinage artistique Les Arabesques.

« Il s’agit d'un appui tangible aux intervenants du monde scolaire et à nos clubs, pour la mise en place de programmes de développement et d’excellence dans le sport. L’essor de l’offre sportive associé à la formation académique constitue un élément important dans l’offre de service à la communauté et contribue à faire de Rivière-du-Loup un milieu attractif » explique la mairesse, Mme Sylvie Vignet.

La mise à jour du cadre opérationnel comprend en outre un réajustement des heures offertes à la clientèle adulte. Ainsi, plusieurs usagers bénéficieront de périodes plus tôt en soirée pour la tenue de leurs activités. Également, une mesure transitoire pour pallier l’absence cet hiver de la patinoire située à l’école internationale Saint-François-Xavier sera mise de l’avant. Des dispositions seront prises pour offrir gratuitement des périodes de patinage et de hockey libres pour les jeunes au Centre Premier Tech, principalement la fin de semaine.

Vers une glace olympique à Rivière-du-Loup?

Le conseil municipal a d’autre part pris connaissance des conclusions d’un rapport produit par l’architecte Carl Charron avec la firme d’ingénierie Stantec, qui confirme la faisabilité d’aménager une glace de dimension internationale lors des travaux de mise à niveau du Stade de la Cité des Jeunes.

Pour ce faire, les professionnels proposent de descendre le niveau de la patinoire de quelques mètres et désaxer le centre de la glace en vue d’élargir et de rallonger celle-ci sur une partie des gradins actuels. Ils estiment ce projet à 7,2 M$, comprenant les 3 M$ pour la mise à niveau du Stade, qui doit être réalisée peu importe le scénario retenu et qui bénéficie déjà d’un soutien financier. Cette mise à niveau comprend la réfection des murs intérieurs et extérieurs de l’amphithéâtre, des améliorations aux gradins et des éléments relatifs au Code du bâtiment, dont l’ajout de gicleurs. À ce coût, le projet comprend également des toilettes additionnelles et des loges au Centre Premier Tech.

Le contexte des Jeux du Québec à venir à Rivière-du-Loup, l’approche des élections au fédéral et la venue d’un nouveau gouvernement à Québec constituent une fenêtre d’opportunité que le conseil municipal entend valider auprès des instances impliquées.

« En plus d’offrir des conditions de pratique sécuritaires et essentielles pour le développement de l’élite régionale en patinage de vitesse, une glace de dimension olympique est devenue un atout indéniable pour le maintien d’un programme sport-études et la tenue de compétitions provinciales. Considérant la qualité de l’offre en matière d’hébergement et l’expertise de nos intervenants, nous croyons que la mise en place d’une telle infrastructure pourrait également permettre à Rivière-du-Loup, à l’exemple de Saguenay, Québec ou Sherbrooke, de tenir des épreuves canadiennes et peut-être même internationales, avec les retombées qui vont de pair avec ce type d’événement à grand déploiement. L’obtention d’une subvention conséquente est toutefois une condition sine qua non à la réalisation », conclut Mme Vignet.