Ville de Rivière-du-Loup

Actualités

Nouvelle phase d’implantation des bacs bruns à Rivière-du-Loup

Nouvelle phase d’implantation des bacs bruns à Rivière-du-Loup
Rivière-du-Loup, le 3 décembre 2018 – Une nouvelle étape de la collecte du bac brun sera franchie ces prochains jours, alors que les immeubles de 4 à 8 logements, incluant les condos, pourront à leur tour participer et contribuer à la réduction de la quantité de matières dirigées vers le site d’enfouissement. Les locataires des blocs de 9 unités d’habitation peuvent eux aussi désormais bénéficier de la collecte, sur demande officielle du propriétaire.

Après les résidences de 1 à 3 logements et les ICI (institutions, commerces et industries), cette nouvelle phase se met en marche selon l’échéancier initialement prévu. Un bac brun collectif a été livré ou le sera sous peu à chaque immeuble. Les locataires sont invités à récupérer à l’intérieur de celui-ci le bac de comptoir prévu pour leur logement. Ils y trouveront également un guide pratique pour les accompagner dans leurs premiers pas, un outil à conserver précieusement.

Tant les propriétaires que les locataires ont reçu plus tôt en novembre une lettre les informant de l’arrivée imminente de leur bac brun et les invitant à des rencontres d’information et d’astuces. Parmi celles-ci, soulignons notamment que la clé d’une collecte réussie est l’emballage des matières, qui évite que celles-ci ne collent aux parois l’hiver ou encore les ennuis d’odeur ou de mouches l’été. Du papier journal peut tout simplement être utilisé, mais il est aussi possible de se procurer des sacs en papier. Depuis cette année, les sacs de plastique compostables sont de surcroît acceptés… Bref, plus aucune raison de ne pas trier!

Rappelons en terminant que le gouvernement interdira de jeter les matières organiques aux ordures à partir de 2020. Depuis son lancement, la collecte est chaque année en augmentation sur le territoire louperivois. Les propriétaires et locataires sont conviés à leur tour à relever ce défi environnemental en participant activement et consciencieusement à la collecte du bac brun. Le projet collectif novateur permettra bientôt d’alimenter des camions et, déjà, produit un compost qui fertilise depuis quelques années les champs de la région.