Ville de Rivière-du-Loup

Parcs

Parcs

Qu’on les fréquente pour méditer ou transpirer, pour faire le vide intérieur ou faire le plein d’air pur, les parcs forment à la fois le cœur et les poumons de notre ville. Chacun possède sa propre respiration et affiche ses propres points d’intérêt, à découvrir (ou redécouvrir) à son rythme.

  • Parc des Chutes

    La chute de la rivière du Loup constitue certainement l’une des images de marque les plus fortes de la ville... et un de ses attraits les plus photographiés ! D’une hauteur de 33 mètres, elle arrose l’imaginaire des touristes et des locaux qui vont marcher sur ses eaux (par la passerelle, bien sûr) ou observer d’en bas ses bouillons qui déboulent dans un vacarme assourdissant.

    Sinon, la particularité de ce parc forestier, traversé par le sinueux cours d’eau, réside dans sa localisation en plein centre-ville, à quelques pas de la bourdonnante rue Lafontaine.

    33 mètres: hauteur de la chute de la rivière du Loup
    9 kilomètres de sentiers pédestres

    Des sentiers pédestres ainsi que des aires de repos et de pique-nique invitent à la détente et à la découverte. Un circuit d’entraînement permet aux plus vaillants de se raffermir les muscles, dans le silence des bois. En hiver, grâce à un système d’englacement des parois rocheuses, des activités d’escalade sur glace s’ajoutent pour les grimpeurs les plus téméraires.

    La majeure partie du parc est vouée à la mise en valeur des écosystèmes et de la biodiversité en milieu urbain (marais, verger, cédrière, cap rocheux, rivière et forêt mixte).

    Deux passerelles donnent également accès aux deux rives de la rivière du Loup. L’une est située au bas de la cascade, tandis que l’autre, qui se trouve au-dessus, donne l’impression au piéton de dominer cette force de la nature.

    Grâce au barrage en haut de la chute, Rivière-du-Loup fut en 1928 l’une des premières villes du Bas-Saint-Laurent à produire de l’électricité, ce qui constituait à l’époque une importante activité économique. L’ancienne centrale hydroélectrique, restaurée lorsque le parc a été aménagé, est aujourd’hui exploitée par l’entreprise Algonquin Power Systems. Grâce à des panneaux installés un peu partout, vous aurez non seulement la chance de découvrir les secrets de cette production, mais également d’en apprendre davantage sur la géologie particulière du site.

    Points d’intérêt

    • Une chute de 33 mètres
    • Des panneaux d’interprétation du patrimoine hydroélectrique et des écosystèmes
    • Neuf kilomètres de sentiers pédestres accessibles été comme hiver
    • Un circuit d’entraînement musculaire

    Accès

    • Par la passerelle Frontenac (au bas de la chute) en empruntant les rues Lafontaine, Frontenac et de la Chute.
    • Par la rue Hélène, en empruntant la rue Beaubien.
    • Des espaces de stationnements sont disponibles aux deux entrées.
    Dernière modification : 9 novembre 2017
    Parc des Chutes
    Le lien a été copié!
  • Parc de la Pointe

    S’allongeant sur cinq kilomètres, le parc de la Pointe offre l’un des accès les plus privilégiés au fleuve. On s’y sent en communion directe avec ses flots. Au soleil couchant, on s’y retrouve par dizaines pour voir l’astre descendre derrière les montagnes de Charlevoix en peignant sa toile pastel dans le ciel.

    Ce n’est pas d’hier que la Pointe constitue l’endroit chouchou des touristes et des estivants. D’ailleurs, des personnages importants ont séjourné près des berges, dont Louis-Alexandre Taschereau, premier ministre du Québec de 1920 à 1936.

    Avec son sentier pédestre en bordure de l’eau, ses aires de repas et sa bande cyclable, ce petit paradis naturel, rafraîchi par la brise, représente également un endroit de prédilection pour la détente familiale et le sport en plein air.

    Secteur de la Côte-des-Bains

    Le secteur est du parc fait le bonheur des familles. On y retrouve des balançoires, des tables de pique-nique, des pavillons de jardin, des installations pour la cuisson sur charbon de bois, des espaces pour le volley-ball et d’autres jeux.

    Camping municipal de la Pointe

    Aménagé en surplomb du fleuve, le Camping municipal de la Pointe de Rivière-du-Loup se passe de présentation, tellement les caravaniers et campeurs l’ont adopté avec fidélité depuis 40 ans. Reconnu comme l’un des plus beaux au Québec, le terrain est divisé en 80 sites offrant les commodités courantes.

    Ouverture : de mai à octobre

    Station exploratoire du Saint-Laurent

    Située dans le chalet de la Côte-des-Bains, la Station exploratoire du Saint-Laurent vous fera découvrir la faune et la flore de ce grand cours d’eau. Visites guidées et libres, expositions permanentes interactives, aquarium, présentation de films et bien plus vous attendent dans ce centre éducatif.

    Ouverture : de la mi-juin à la mi-septembre
    Tous les jours, de 9 h 30 à 17 h

    La Tête d’Indien

    Cette œuvre d’art rupestre accompagne depuis plus de cinquante ans le traditionnel « tour de la Pointe » des amateurs de promenades du dimanche et de crème glacée aux premiers jours du printemps.

    Repeinte quatre fois depuis la création originale de Gérard Santerre en 1963, la Tête d’Indien s’est incrustée dans le paysage louperivois, forte et fière, solide comme le roc.

    Peintre autodidacte, Gérard Santerre a donné le premier coup de pinceau à la pointe rocheuse sans se douter que des artistes s’y attacheraient à leur tour. Serge Métivier, caricaturiste reconnu, et Denis Lévesque rafraîchiront la binette pour la première fois en 1975, puis Sonia April, à son tour, en 1993 et 2013.

    La Tête d’Indien rappelle la présence amérindienne à la Pointe et évoque des histoires légendaires, où s’entremêlent un rocher malin, des esprits maléfiques et des naufrages de goélettes.

    Secteur du havre

    Le secteur du havre grouille d’activités en saison estivale.

    Sur la rive sud, vous retrouverez un des accès vers le Parc marin Saguenay — Saint-Laurent. Parfois, lorsque le temps s’y prête, il est possible d’observer quelques bélugas et des phoques nonchalants. Un long quai vous permet de jeter un coup d’œil sur les bateaux qui attendent une mer favorable pour lever les voiles. Le Club nautique de Rivière-du-Loup y a d’ailleurs installé sa capitainerie.

    Le port de plaisance de Rivière-du-Loup, c’est aussi le lieu de rassemblement des entreprises qui vous permettront de naviguer sur le Saint-Laurent. Vous pourrez embarquer pour une promenade en voilier, une excursion sur les magnifiques îles ou encore pour un tour d’observation des baleines.

    C’est également dans cette zone effervescente que l’on retrouve le service de la Traverse Rivière-du-Loup — Saint-Siméon, où transitent plus de 136 000 passagers annuellement.

    Des commerces de restauration et d’hébergement ainsi que quelques attraits touristiques sont situés à proximité du parc.

    Un projet de réaménagement de ce secteur, qui vise à le transformer en un Parc maritime majeur, devrait bientôt se concrétiser.

    Secteur des battures

    Fréquenté par les initiés, qui se gardent bien jalousement de partager leur secret, le secteur des battures répond davantage aux gens en quête de tranquillité. Un sentier pédestre, aménagé sur l’ancienne emprise ferroviaire qui passe devant le célèbre château, permet de ralentir le pas en silence le long du rivage. Si leur jour est chanceux, les ornithologues amateurs ou aguerris pourront y surprendre un grand héron en train de faire ses emplettes pour le dîner.

    En hiver, des cabanes de fortune poussent sur la rivière gelée. Des fervents de pêche blanche bravent le froid polaire dans l’espoir de pouvoir faire rôtir quelques éperlans.


    Accès

    On y accède en empruntant :

    la rue Fraser
    le boulevard Cartier
    les rues Hayward et Mackay
     

    Dernière modification : 22 août 2017
    Parc de la Pointe
    Le lien a été copié!
  • Parc du Campus-et-de-la-Cité

    La preuve qu’ils l’attendaient depuis longtemps, les Louperivois ont vite adopté leur nouveau parc, inauguré en 2011. À toute heure du jour, ils sont nombreux à décoiffer le gazon de ce vaste ilot de verdure, qu’ils appellent simplement et affectueusement le « parc urbain ».

    Cette plaine de 63 000 m2 a été aménagée afin de protéger un grand espace laissé vacant pendant des années, entre les zones commerciales et scolaires de la ville. Envisagé comme un legs environnemental, le parc se démarque par sa vocation intergénérationnelle. Ici, vous verrez des aînés lancer le cochonnet sur le terrain de pétanque tout en entendant les cris de leurs petits-enfants qui se disputent le ballon de soccer entre les lignes du terrain d'à côté.

    280 arbres, 1400 arbustes et 2500 plantes vivaces
    52 000 m2 de gazon
    1200 m2 d’asphalte

    L’allée centrale, inspirée de la topographie en escalier de Rivière-du-Loup, vaut à elle seule le détour, avec sa cascade d’eau et sa végétation diversifiée. Elle reproduit, à échelle réduite, les différents écosystèmes louperivois, du fleuve aux chutes, en passant par les tourbières et les forêts.

    Le parc comprend aussi des espaces de détente, une aire de jeux d’eau, un coin pique-nique, des balançoires, un parcours de mise en forme et une planche d’échecs géante. Sur le sentier d’un kilomètre qui encercle le terrain, les joggeurs et les marcheurs cohabitent avec les patineurs et les cyclistes. Une station de vélos en libre-service s'y trouve, d'ailleurs.

    Campant bien l’ambiance divertissante des lieux, une sculpture réalisée dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics peut y être admirée. La série de cinq montants métalliques, intitulée Fleurs d’assise, évoque de façon ludique le passage d’un convoi ferroviaire, dont les wagons sont ornementés d’étoiles colorées.

    Points d’intérêt

    • L’allée centrale avec sa cascade d’eau et sa végétation luxuriante
    • Un sentier d’entraînement de 2 km
    • Des jeux d’eau pour la famille
    • Un circuit d’étirement sur appareils
    • Un terrain de pétanque

    Accès

    • Par le boulevard de l’Hôtel-de-Ville, la rue Saint-Pierre et la rue Desjardins.
    Dernière modification : 22 août 2017
    Parc du Campus-et-de-la-Cité
    Le lien a été copié!
  • Parc de la Croix

    Planté au sommet d’un promontoire, dans le quartier Saint-Ludger, le parc de la Croix offre une vue imprenable sur la ville, le fleuve et ses îles.

    La croix qui lui donne son nom est érigée en son centre. Illuminée le soir, elle se dresse tel un phare que l’on peut voir briller de loin. Un mémorial dédié au journaliste émérite Beauvais Bérubé se trouve à son pied.

    Des aires de repos et d’observation ainsi que des tableaux d’interprétation sur la topographie et l’histoire ferroviaire sont également aménagés. Les sportifs aimeront savoir qu’ils peuvent accéder facilement aux pistes de ski de fond, de raquette et de vélo de montagne à partir de ce parc.

    Points d’intérêt

    • Une vue plongeante sur la ville et le fleuve
    • Une haute croix illuminée
    • À proximité des pistes de raquette, de ski de fond et de vélo de montagne

    Accès

    • Par la rue Sainte-Claire
    Dernière modification : 7 juillet 2017
    Parc de la Croix
    Le lien a été copié!
  • Parc Blais

    Vous avez vu un phoque se doucher dans une fontaine en plein centre-ville ? Alors, vous avez trouvé le parc Blais !

    Petit havre de paix au cœur de la cité, ce parc héberge la statue du joyeux mammifère marin, qui a servi de mascotte lors de la toute première Finale des Jeux du Québec tenue à Rivière-du-Loup en 1971. Piloup se la coule toujours douce, en attendant le retour grandiose de cette finale provinciale en 2021.

    Lieu de rassemblement prisé en toutes saisons, ce square a été nommé en l’honneur de François-Xavier-Ludger Blais, curé de la paroisse de Saint-Patrice de 1871 à 1907.

    En été, sa fontaine d’eau rafraîchit les esprits. En hiver, son anneau de glace réchauffe le cœur des patineurs.

    Points d’intérêt

    • La statue de Piloup, mascotte officielle des Jeux du Québec de 1971
    • Sa fontaine d’eau, en été, et son anneau de glace, en hiver
    • De l’animation musicale le midi, en été

    Accès

    • Par les rues Lafontaine ou du Rocher
    Dernière modification : 7 juillet 2017
    Parc Blais
    Le lien a été copié!
  • Autres parcs

    Une dizaine d’autres parcs de quartier sont répartis sur le territoire de la ville.

    Consultez notre carte interactive pour connaître leur emplacement et les services qui y sont offerts.

     

    Dernière modification : 22 août 2017
    Autres parcs
    Le lien a été copié!